Se nourrir de particules

Lorsque la nature renaît, l’on se sent porté à passer plus de temps dehors et à retrouver le plaisir d’un contact avec le monde extérieur. Pour profiter plus pleinement des énergies environnantes, je vous propose de prendre conscience et de vous nourrir des particules qui sont contenues dans l’air. Le corps est muni de neuf portes – peau, yeux, oreilles, narines, bouche, nombril – constituées de cellules capables de capter les particules et les photons. Ceux-ci sont encore plus vivants que les aliments et possèdent des propriétés bénéfiques à la santé encore plus puissantes. De façon à les intégrer, il s’agit de poser les paumes de vos mains devant chaque narine et de communiquer à votre système votre intention de les accueillir.

Les particules solaires stimulent le chakra du hara, amplifient le ratio énergétique, intensifient la puissance créatrice, stimulent l’éveil, la croissance et l’épanouissement des facultés sensorielles et extrasensorielles.

Les particules praniques stimulent le chakra de la gorge, assurent la régénération cellulaire, permettent la relation entre la matière et la conscience, facilitent la distribution de l’énergie et créent et maintiennent les circuits circulatoires.

Les particules cristallines célestes équilibrent le plexus solaire, favorisent l’élévation du taux vibratoire, évacuent les toxines psychiques, favorisent la transmutation du corps physique et stimulent la restructuration des corps subtils.

Les particules cristallines terrestres favorisent l’ouverture du 3e œil, intensifient la capacité de conceptualisation, régularisent la glande pituitaire, activent la transformation du système endocrinien et stimulent une nouvelle conscience.

Les particules adamantines stimulent le chakra du cœur, facilitent l’élévation à la fréquence de l’amour, régénèrent le thymus, entraînent la mutation de l’ADN et renforcent le système immunitaire.

Les particules de 6e dimension stimulent le chakra de la base, renforcent les glandes surrénales, assurent une bonne santé physique, développent les facultés d’autoguérison, accélèrent et soutiennent la mutation de la structure des corps subtils.

Les particules orionnes stimulent le chakra coronal, engendrent l’équilibre des pôles masculin et féminin, facilitent l’équilibre en général, facilitent les mutations en se combinant aux autres particules.

Source : Nourriture de guérison et de transmutation cellulaire, Pierre Lessard, Éditions Ariane, 2013.

Joëlle


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>