Parcours des grands pouvoirs féminins – 3ième partie

Lise Côté

Chaque fin d’année nous conduit inéluctablement à rencontrer nos parts d’ombre qui demandent à être accueillies et transcendées. Nous sommes en présence à la fois de l’énergie de l’année qui s’achève et de celle de la nouvelle année depuis la fin du portail de l’équinoxe. À cette période, nous sommes souvent confrontés à des choix importants. À quelques semaines du début de 2017 (année 1), faisons le choix d’une existence basée sur l’amour plutôt que sur la peur.

En ce beau mois de décembre haut en couleurs et en festivités, choisissons de transformer nos aspects sombres en créations lumineuses ! Sous la peur se cache souvent un pouvoir sacré. Passons de la peur d’aimer au pouvoir d’aimer, par exemple. N’est-ce pas l’oeuvre de la lumière que d’éclairer l’obscurité ? Choisissons également d’honorer et d’exprimer les pouvoirs de la prêtresse en nous.

Les pouvoirs psychiques de la prêtresse

De tous temps, la divination, les oracles et la prophétie ont reposé sur le féminin. Les prêtresses savaient d’instinct manier leur art dans les royaumes invisibles en harmonie avec les rythmes naturels de la lune, de la planète et de leur propre cycle menstruel. Véritables magiciennes, guérisseuses et dépositaires du savoir ancien, les prêtresses ont su reconnaître et exprimer la force de leurs pouvoirs psychiques.

Et vous, savez-vous parler aux fleurs et écouter les étoiles ? Vous servez-vous de votre intelligence intuitive ? Reconnaissez-vous vos pouvoirs multidimensionnels ?

Lorsque nous développons nos perceptions extrasensorielles et communiquons avec l’invisible, nous devons faire preuve de vigilance et de discernement en nourrissant en conscience notre ancrage à la Mère-Terre et en nous assurant de rester centrés dans le cœur. L’ego spirituel peut surgir à tout moment ; personne n’est à l’abri de tomber dans le piège sournois de l’orgueil. Qui plus est, le fait de cultiver à outrance l’ouverture du troisième oeil n’est pas nécessairement un signe d’évolution.

Ouvrons en douceur l’oeil de la prêtresse en nous. Demandons-lui de nous accompagner afin que l’intention pure guide nos choix et nos actions.

La prêtresse est là, elle attend, prête à jaillir en nous et à oeuvrer. Que la puissance de sa lumière éclaire notre voie sacrée !

Dans la lumière du cœur ,

Lise Côté
Éditrice de ROSE


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>