Nulle part ailleurs

Mylène Coulombe

« Il y a un espace en moi où je ne vais pas », me suis-je entendue penser – et même dire – à différents moments significatifs de mon parcours, questionnant chaque fois l’insaisissable. Cette persistante impression d’inachevé s’est ravivée de plus belle dernièrement, entrainée par le vortex de la transformation planétaire en cours qui m’invite instamment à franchir mes frontières. Et je ne suis pas la seule.

Nous sommes tous pressés vers un nouvel horizon.

Mais pour aller où? Dans quel ailleurs?

Et le Monde qui s’est encore arrêté! Encore… Comme si pour continuer d’avancer, il fallait à nouveau se poser, pour vrai. Comme si nous n’avions pas encore compris, pas encore. Que la transformation requise était intérieure et qu’il fallait la choisir, sans équivoque. Comme s’il fallait à nouveau rentrer chez soi pour cette fois s’échapper côté jardin, côté cour… intérieure.

Mais jusqu’où tout ceci? Jusqu’au Tout, profondément. « La profondeur est la totalité – l’Unicité », disait Baird T. Spalding, parlant de l’énoncé « Je suis Dieu1 ». Des mots puissants qui propulsent par la clarté de la direction à prendre. Mais pourquoi donc hésiter? Qu’est-ce qui nous empêche de plonger en cette profondeur? Aurions-nous peur?

Pour moi, c’est clair. Ce que je redoute par-dessus tout, c’est l’insondable puissance de la Déesse qui s’éveille en moi par cette plongée dans mes entrailles. Cette énergie féminine sacrée que je pressens comme un feu brûlant capable de tout consumer sur son passage. En cela, de vieilles mémoires de bûcher peuvent bien disparaitre sous les flammes! Et cette peur viscérale de disparaitre, justement. Dans le déploiement de ma toute-puissance, me tromper, faire un faux pas, perdre le contrôle de ma vie.

Et si je suffoque par moments sous le poids de peurs même ancestrales, je remonte, le temps de reprendre mon souffle, et je replonge encore et encore plus profondément. J’ai enfin pénétré cet espace en moi où je n’allais pas. Maintenant, c’est là que je vais. Nulle part ailleurs!

Mylène Coulombe
Mieux la connaître

___________________

[1]Baird T. Spalding (2001). Treize leçons sur la vie des Maîtres. Paris, J’ai lu, p. 100.

 

 


2 thoughts on “Nulle part ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *