Lettre à un homme imaginaire

Marie Leblanc

Première partie

Si j’étais intensément présente à l’écran, que ma vie était accessible sur tous les facebook, myspace, twitter, pinterest, match.com, be2, badoo, tinder, t’intéresserais-tu à moi?
Si j’étais au goût du jour : jeune, bronzée, tatouée, percée là où tu aimes, maquillée comme une star, blonde aux yeux bleus et au corps effilé, me regarderais-tu?
Si je parlais le cool — eh man! tu l’goût d’chiller c’t’aprèm? —, comprendrais-tu mieux ce que je te dis?
Si j’étais une chanteuse pop diffusée ad nauseam à la radio, récoltant des millions de j’aime sur YouTube, est-ce que tu m’écouterais?
Si je pleurais devant des internautes parce que mon canari s’est évadé de sa cage, serais-tu ému?

La vérité, c’est que…

Je suis dans le réel, mes faits et gestes ordinaires restent… des faits et gestes ordinaires. Ils ne perceront jamais ton écran.
Tendance…? Je suis au mitan de la vie, j’ai le teint rosé, je ne porte ni tatouage ni piercing, mes cheveux sont neige et argent, je ne mets qu’un peu de rouge sur mes lèvres, j’ai les yeux couleur terre et… une belle silhouette élancée, oui! oui! je te jure.
J’aime le français, c’est ma langue. Toi, tu t’exprimes comment? Sais-tu parler d’amour? En passant, j’adore flâner l’après-midi et appeler mon homme « chéri ».
Ma voix est juste, basse et standard, je joue de la musique en amateure avec mes amis. On se réunit juste pour le plaisir, pas pour des clics. Tu pourrais te joindre à nous?
Comme tout le monde, il arrive que je me sente triste. Tu diras que je suis archaïque, mais dans ces moments, je me retire. Si t’étais là, me consolerais-tu?

Comment sauras-tu que j’existe? D’ailleurs, existons-nous encore tous les deux, toi homme, moi femme, en chair et en os?
La vérité, c’est que je suis là bien vivante où toi tu n’es pas. Et tu me manques.

 

Marie LeBlanc
Mieux la connaître


2 thoughts on “Lettre à un homme imaginaire

  1. Très chère nièce.

    Quand je te lis, c’est toujours trop court. Toi qui fais danser les mots, les utilisant pour raconter, faire appeler, rêver et quoi encore. Je te serais gré de mettre à ton agenda l’écriture d’un livre où, dans la mesure de ton possible, tu y parlerais de toi, avec la façon de faire qui t’est propre.

    Je salue ton talent, ta générosité et surtout ton humour dans les moments pas toujours faciles. Avec toi, tout passe.

    Je t’aime tu sais.

    Tante Lorraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *