Le temps des végétales

Marie Leblanc

Le temps des végétales
Hildegarde de Bingen (1repartie)

Non, ceci n’est pas une chronique sur l’herboristerie. Mais il est tentant, comme ça au cœur de l’été, quand la végétation est à son pic, de vous présenter Hildegarde de Bingen[1], une femme d’exception.

Hildegarde de Bingen (1098-1179) est née en Allemagne au Moyen-Âge, période sombre pour le Féminin. Et pourtant. Visionnaire, éclairée, Hildegarde fut auteure, abbesse, poète, compositeure, conseillère, linguiste… Elle est par ailleurs reconnue en tant qu’herboriste holistique. Elle considérait qu’il fallait aussi bien soigner le corps que l’âme, les deux étant selon elle intimement liés. Pour ce faire, elle enseigna la gravure, la peinture, la sculpture et la musique. En langage moderne : art-thérapie.

Pour notre plaisir, voici ce que dit Hildegarde à propos de l’armoise, cette magnifique plante au feuillage découpé qu’on trouve autant au Québec qu’en Europe. « Là où, sur le corps humain, naissent des nœuds, ou bien une partie de membre se recroqueville, on appliquera tout autour de l’armoise broyée, et on frottera cet endroit avec son jus, et cela ira mieux[2] ».

Elle a écrit un livre de médecine intitulé Les causes et les remèdes. Son savoir, d’après les spécialistes, venait d’une « lumière intérieure », pour reprendre les mots d’Hildegarde.

Intuition, puissance créatrice, finesse, sensibilité et ardeur caractérisent cette guérisseuse médiévale. Comme Hildegarde, nous possédons toutes, et tous, l’énergie du Féminin. Suffit de s’y relier. Comme elle, soyons terrestres, aériennes, « branchées » et réceptives, allons au bord de l’eau, dans les champs et les bois nous ressourcer et, si le cœur nous en dit, cueillir des plantes qui font du bien.

Bon été!

Marie

[1] Entrevue sur H. de Bingen : https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/dessine-moi-un-dimanche/segments/chronique/38638/hildegarde-von-bingen-evelyne-ferron-histoire

[2] Gottfried Hertzka (2015). La petite pharmacie domestique de Hildegarde de Bingen. Le Courrier du livre, Paris, p. 40. https://books.google.ca/books?isbn=2702918204, p. 17.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *