La naissance du féminin et du masculin dans le ventre d’Ève

Sylvie Bérubé

Le corps féminin, temple sacré est un véritable réceptacle pour permettre la naissance de sa féminité et de sa masculinité, l’union de notre couple intérieur. Ce processus initiatique se vit en chaque femme et en chaque homme depuis le tout début de l’humanité, dans le ventre d’Ève. Toutefois, de nombreuses expériences, épreuves et initiations ont généré des blessures qui ont limité ce processus de naissance. Selon les cultures, le féminin et le masculin ont été plus ou moins encouragés à naître, à grandir et à s’épanouir. Certains peuples ont valorisé le féminin, tels que les Amérindiens qui honorent la Mère Terre, la Lune, les femmes sages et toutes les qualités féminines, comme l’intelligence intuitive, l’écoute, l’esprit communautaire, le partage et la collaboration. D’autres ont été et sont encore axés sur le masculin, tels que les Égyptiens et les Américains qui honorent les dieux, le Soleil, l’intelligence rationnelle, la parole, l’individualisme et la compétition.

L’humanité est en train de tracer une nouvelle voie d’évolution pour harmoniser ces deux polarités féminine et masculine en soi. De plus en plus de personnes entendent cet appel au changement, à la transformation, à la guérison, à l’évolution.

Depuis Ève, les femmes ont transmis à travers leur ventre et leur utérus les grands pouvoirs du Féminin sacré et du Masculin sacré mais aussi les peurs et les blessures du féminin et du masculin blessés. Dans mon livre Dans le ventre d’Ève, je présente les impacts de ces blessures : les femmes se coupent de leur féminité pour survivre dans une société très masculine avec les conséquences que cela engendre sur leur corps, leur cycle menstruel, leur système hormonal, leurs ovaires et leur utérus. Elles vivent un véritable combat dans leur ventre : « être ou ne pas être » féminine.

Encore aujourd’hui, la société, le milieu familial, le cadre scolaire et le climat de travail favorisent davantage l’expression de la masculinité. Heureusement, de plus en plus de femmes et d’hommes entendent l’appel du Féminin sacré afin d’exprimer leur féminité dans leur intimité, leur couple, leur famille et leur cadre professionnel.

Permettons-nous d’honorer le corps de toutes les femmes qui accueillent dans leur ventre, leur temple sacré, les âmes de l’ère du Verseau qui aspirent à vivre cette harmonisation du féminin et du masculin, afin de permettre l’émergence d’un monde nouveau.

Sylvie Bérubé


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>