La force du chevalier

En faisant la paix avec le fauve qui m’habitait, j’ai senti de nouveau couler en moi l’incroyable puissance de mon Yang libéré. Depuis, je me sens comme une lame affutée, infiniment tranchant, sûr de moi, ancré dans mon pouvoir, inébranlable. Cette vague de puissance m’a tout d’abord submergé me plongeant dans une sorte d’ivresse (heureusement passagère) où j’ai senti le balancier, libéré, s’élancer puissamment vers l’autre extrême.

Être investi d’une telle puissance n’est pas sans risque et surtout sans responsabilité. On se sent tellement fort! La tentation est grande d’aller chercher ce qui nous manque, d’utiliser cette force pour assouvir sans attendre nos moindre désirs. L’Histoire est remplie d’hommes qui ont été dévoré par leur propre pouvoir.

Par bonheur j’ai auprès de moi un homme-chevalier qui m’a dit simplement ceci au bon moment : « apprends à tes fils à protéger la Femme ». Tout de suite j’ai senti la justesse de ses mots et j’ai compris ce qui séparait le prédateur du chevalier : l’usage qu’il faisait de sa force.

Ayant allumé son chakra du cœur, l’homme-chevalier comprend dans son corps qu’il ne fait qu’un avec la femme, avec l’Univers. Il sait, sans l’ombre d’un doute, que la femme (le Yin) est une porte ouverte sur l’abondance – le paradis – et que pour s’ouvrir, elle a besoin d’être adorée et protégée. Aussi, l’homme-chevalier (le Yang) utilise avec sagesse sa force pour se mettre au service de sa dame et non pas pour la contraindre comme le ferait le prédateur, cet homme-au-cœur-fermé.

En ces temps de grandes marées, où il y a dans ce monde encore tant d’injustices à réparer, nous avons plus que besoin de cet homme-en-santé, de cet homme-à-son-yang-connecté. Messieurs, il est temps de se rappeler cette antique sagesse qui coule dans nos veines, de se souvenir que notre mission d’homme-chevalier est de protéger la source de vie. Rappelons-nous ensemble qu’on ne peut forcer une fleur à fleurir… On ne peut que la protéger des intempéries, lui offrir un espace ensoleillé, un peu d’eau fraîche et beaucoup d’Amour.

~Jean-Philippe Ruette
audeladesecrans.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>