Il était une rivière…

Yaël Catherinet

Il était une rivière.
Il était une rivière,
qui coulait jusqu’à moi, jusqu’à toi.
J’y voyais mes peines et mes joies.

Profond était mon émoi
d’y voir le temps passé,
écoulé,
me rappelant l’enfant
que j’étais.
La femme aujourd’hui que je suis.

Il était une rivière.
Il était une rivière,
un chant magnifique,
magnétique
captivait mon coeur
et sans erreur,
sans indulgence,
dans la main j’offrais la bienveillance,
au temps passé
et à demain
pour poursuivre
mon chemin.

Il était une rivière.
Il était ma vie,
fille, mère, femme, sagesse,
je savourais ces passages.

Le goût de la rivière
enivrait mes sens et ma bouche,
d’un goût exquis
d’être chair et humaine
d’être lumineuse,
amoureuse
de tout ce que je suis.

Yaël


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>