Gardons le contact !

Jean Gagliardi

Plus que jamais, nous avons besoin de rester en lien, en contact. Le féminin, quand il n’est pas simplement identifié à la femme, est capacité relationnelle. Il se déploie dans l’habileté à créer du lien, à toucher, dans le cœur comme dans le corps. La masculinité dominante dans nos sociétés occidentales a tendance à dévaluer le besoin de contact et de relation au profit de rationalités froides bien plus rentables. Car le masculin psychologique, c’est la faculté de différencier, de séparer. Mais peut-être sommes-nous malades ces derniers temps d’un excès de séparation?

On peut se demander si la distanciation sociale exigée pour endiguer la pandémie de covid-19 ne serait pas la manifestation de la logique de séparation qui dirige nos sociétés. Nous sommes séparés de la nature, séparés du divin qui est projeté très loin dans le ciel, séparés les uns et les unes des autres. Cependant, notre nature crie qu’il est insupportable de vivre sans contacts physiques et nous pouvons craindre, en particulier chez les plus jeunes, que l’épidémie se double d’une épidémie de troubles mentaux et relationnels, signes d’une souffrance profonde à laquelle seule la relation répondra.

La masculinité sacrée est cette forme de masculinité qui intègre et protège le féminin, qui développe cette capacité relationnelle. Sans rien renier de sa puissance, elle met celle-ci au service de la vie. Elle surmonte la logique séparative en faisant ressortir l’interdépendance de tous les êtres vivants au sein de la grande toile de l’existence. Elle dépasse le clivage entre féminité et masculinité pour viser leur union, l’accomplissement de la totalité que permet seulement leur rencontre.

Plus que jamais, nous avons besoin d’être en relation. Il nous faut veiller sur celles et ceux d’entre nous qui sont accablés par la solitude. Par l’échange d’un regard, par un sourire dont la lumière transperce les masques, par des mots gentils, en retenant nos jugements et notre réflexe de mettre autrui dans des catégories, nous avons besoin de prendre soin de notre humanité commune. C’est la tâche vitale à laquelle nous sommes tous appelés.

 

Jean Gagliardi
Mieux le connaître


3 thoughts on “Gardons le contact !

  1. Merci pour ce rappel clair et concis Jean. Pour compenser les contacts physiques lorsqu’ils se font rares je conseille à chacun l’auto-massage. Il y a des techniques très simples de chi gong pour stimuler les méridiens entre autre. Aussi ne pas se priver d’un bon « Hug » entre amis ni d’échanger des regards complices par dessus nos masques! Toutes ces petites attentions envers nous et les autres qui permettent de diminuer l’anxiété. Notre sourire c’est une fleur qui s’épanouit!! Gratitude!

    1. Merci pour ce commentaire, ces bons conseils. L’automassage est en effet une excellente façon de donner de l’amour à l’être avec qui nous devons entretenir la meilleure relation possible : nous-mêmes. Nous pouvons aussi en effet rester en relation par de simples échanges de regard, et un sourire, même sous un masque, change l’atmosphère. Et qui sait si, à force de distanciation sociale forcée, nous n’en viendrons pas au constat de l’importance d’entretenir des pensées bienveillantes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *