Célébrer la Pleine Lune

Camille Sfez

Pourquoi tant de cercles sont-ils créés pour célébrer la pleine lune? Est-ce l’astre qui nous fascine par sa lumière argent, nous invitant par la même occasion à assumer notre nature cyclique? Je ne sais pas si toutes les femmes qui célèbrent la Lune l’appellent Grand-Mère, mais c’est ainsi que moi, je la nomme. Et lorsque je la vois briller, je me sens bénie.

Dans la tente rouge, les femmes aiment se réunir pour la nouvelle lune ou la pleine lune. Les célébrations diffèrent selon les phases lunaires. Pour les rencontres du début de cycle, nous faisons souvent le bilan du mois qui vient de s’écouler et plantons nos intentions pour celui qui vient. Quand ces cercles ont lieu à l’apogée du cycle, lorsque notre Grand-Mère est ronde, il s’agit plutôt de se relier, de prier ensemble, de pratiquer un rituel. Toujours, le besoin de liens se fait sentir, comme si la Lune appelait ses petites filles à œuvrer ensemble pour le bien de tous.

Car c’est bien à un appel que les femmes répondent, celui de la magie du féminin, de la reconnexion à notre nature changeante et au pouvoir de l’intuition que l’astre révèle. Tant de femmes aujourd’hui sont en chemin pour retrouver leurs talents, enfouis souvent, car indicibles ou subtils, mais toujours présents au creux de leur ventre. Ensemble, elles s’autorisent à y croire, à les manifester et apprennent à dompter ces forces puissantes. Ensemble, car c’est le cercle qui les soutient et donne une dimension universelle à chaque expérience intime.

Belle pleine lune, chères femmes, et pensez à la célébrer!
Camille Sfez
Créatrice de la Tente Rouge de Paris


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *